RETRAITE CÉVENNES | "SACRÉES" INITIATION AUX CERCLES DE FEMMES | MAI 2021

Témoignage d’Hermine

Je n’ai que mon cœur qui chante et qui pleure d’amour depuis que je suis rentrée de ces 5 jours avec Zoé et ces 17 autres femmes. Cela fait un mois.
Pour toutes les femmes qui souhaitent s’aventurer en elles-mêmes, pour celles qui hésitent encore, je tiens à faire ce témoignage.

Mais mes mots ne seront jamais assez justes. Il faudrait être poète, tant j’y ai vu de beauté.

On ne se rencontre pas seule.
On ne se voit pas seule.
On ne peut pas sans miroir.
Nous avons besoin des autres, de leurs yeux, de leurs histoires, de leurs chagrins, de leur courage.
Car se voir et s’aimer, c’est à un moment se déchirer pour n’être plus rien. Errer au milieu du désert, le cœur battant, à la poursuite de cet appel dans l’invisible.
S’aimer, c’est oser. Oser être. Oser se montrer. Nue. Oser danser, devant des visages plein de respect et de révérence, des mains sur le cœur.

S’aimer c’est aussi se dresser. Et faire face aux regards de celles qui en un instant connaissent ton histoire car c’est la leur. Laisser leurs larmes couler, accompagner les tiennes se déverser et remplir la rivière.

Voici la façon dont Zoé porte ces retraites et ces espaces de femmes, en ligne ou en présentiel.

Zoé n’est pas psy ni gourou. Elle ne dis pas quoi penser où aller ni comment faire.
En fait, elle ne fait rien.
Elle fait confiance.
Silencieuse, elle porte une torche et t’invite à entrer dans la nuit noire du désert.
Et je pense pas qu’il y ait de plus juste et belle façon de rendre leur pouvoir aux femmes que de les accompagner depuis cette posture.

Ainsi Zoé est avec Miguel, de merveilleux Gardiens. Gardiens des grandes traversées. Et je ne crois pas qu’il y ait de grande traversées sans grands Gardiens.

Je n’ai pas envie d’être trop longue, et je ne voudrais pas plus en dévoiler. Quand je suis rentrée j’ai pleuré sans arrêt les premiers jours. Je ne sais même pas de quoi. De beauté je crois. Car dans le regard de chaque femme, j’y ai vu tellement de beauté. En elles, mais aussi dans ce qu’elles me reflétaient. Elles m’ont montré ce que j’avais de plus beau en moi.

À mon retour, je vois les femmes de ma vie, mes amies, mes aînées, et je me demande, pour celles qui sont au plus loin de tout cela, à quel point ces 5 jours les auraient elles aussi, déchirées d’Amour.

Mais je ne leur dis rien que leurs oreilles ne veulent pas entendre. Je respecte leurs traversées à elles aussi. Je garde en mon cœur comme un trésor inestimable que ce Zoé, Hélène, Miguel et toutes ces femmes courageuses m’ont fait voir en moi, enfin. Tout ce que j’avais oublié.

À bientôt Zoé ma chère sœur. Hermine

Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez nos inspirations ainsi que les dates de nos prochains évènements directement dans votre boîte mail.

Vous souhaitez des informations sur nos prestations, nos prochains événements, ou vous avez une question sur notre projet ? Contactez-nous pour plus d‘informations :

hello.lesallumettes@gmail.com
2017 © Les Allumettes - Tous droits réservés . Made with by Pan-Pan & Slash Slash