RETRAITE PORTUGAL | DIVINES | AOÛT 2021

Témoignage de Soizic

Merci

J’ai participé en août à la retraite Divines à Gravito au Portugal. Jusqu’à la dernière minute, j’ai failli annuler, heureusement une petite voix m’a empêché de faire cette grave erreur.

Je cherche mes mots pour remercier Zoé. Mais je ne les trouve pas. Elle parvient à créer à chaque instant des moments magiques, où je me sentais bien, en paix, en sécurité, avec moi, et avec les autres, mes sœurs. Mes sœurs, 18 femmes, 18 inconnues, il y a encore quelques semaines. J’ai tellement appris en avec chacune d’elles. Puissantes, nous l’étions toutes ensemble, unies, main dans la main.

Quand je regarde dans le rétroviseur, je suis émerveillée, fière de ce que j’ai réussi à faire, mais surtout de ce que j’ai réussi à ressentir et à accepter. Parce que parfois, il faut accepter le vide. Ce vide, c’est un nouvel espace qui s’ouvre.

Il y a encore quelques semaines, si on m’avait dit que j’arriverais à trouver la paix, au moins quelques jours, jamais je ne l’aurais cru. D’ailleurs, je ne le croyais pas. Pendant six mois, à chaque coup de blues, j’avais un ami qui me répétait « Pense au Portugal ». Je levais les yeux, et lui soufflais dessus. Comment une retraite aurait-elle pu m’aider ? Pourtant, ce fut le cas. Pendant, quelques jours, mes démons se sont endormis. Zoé arrive à créer ces espaces magiques, où l’on parvient enfin à avoir une place, sa place, la place que l’on devrait toujours avoir.
Enfin, ce lieu, ces arbres, ces étoiles, et cette rivière.

Je ne remercierai jamais assez Zoé de m’avoir offert ces quelques jours de paix. Aho !

Amour et Lumières

Soizic

Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez nos inspirations ainsi que les dates de nos prochains évènements directement dans votre boîte mail.

Vous souhaitez des informations sur nos prestations, nos prochains événements, ou vous avez une question sur notre projet ? Contactez-nous pour plus d‘informations :

hello.lesallumettes@gmail.com
2017 © Les Allumettes - Tous droits réservés . Made with by Pan-Pan & Slash Slash