Crédit photo © ma merveilleuse Hélène Gadoury lors de la retraite “Révéler la Femme Sauvage” alors que nous courrions en riant sous la pluie ~ octobre 2020, Portugal

Partage

Les cadeaux cachés

Crédit photo © ma merveilleuse Hélène Gadoury lors de la retraite “Révéler la Femme Sauvage” alors que nous courrions en riant sous la pluie ~ octobre 2020, Portugal

Vos visages.
Votre confiance.
Vos robes blanches.
Nos bougies allumées à distance.
Nos voix qui s’entremêlent et se mélangent près du feu.

J’ai tout aimé. Chaque moment passé. Chaque cercle. Chaque reliance. Dans l’invisible ou dans la chaleur de nos corps. J’ai aimé les challenges. Les doutes. Les miroirs. Les sauts dans le vide. Les peurs. Qui malgré l’inconfort m’ont rappelée où se trouvait mon cœur. Les imprévus qui m’ont amenée où finalement je devais aller. Sur la plus belle des routes. Celle que je n’avais pas encore osé prendre. Qui est parsemée de montagnes, de crevasses et de tempêtes à traverser. Mais dont les paysages m’ont donné l’élan et la force d’avancer. Et aujourd’hui grâce à elle, grâce à nous, j’ai le sentiment d’avoir atteint un sommet. Petit. Discret. Mais depuis lequel la vue est si belle.

J’ai passé beaucoup de temps seule cette année. Séparée. Enfermée. Et pourtant je ne me suis jamais sentie aussi entourée. Près de vous. Dans la chaleur de ce qui se tisse, ici et ailleurs. Dans cet océan que nous avons créé. Où nous avons plongé. Comme toutes les eaux du monde qui sont connectées, je sens toutes les femmes de notre cercle – et bien au delà – se relier et se parler en silence. Je regarde nos rondes danser. Nos visages transformés après cette traversée. Nos regards remplis d’espoir malgré le noir. Nos cheveux qui volent dans l’immense. Nos éclats de rire qui résonnent sous la pluie. Nos larmes bénies aussi.

C’est étrange mais moi je l’ai aimé cette année. Et quand je me retourne et que je regarde l’ensemble, je peux dire que je prends tout et que je chéris tout.

J’aimerais planter beaucoup de graines pour celle à venir. Mais j’en choisis une; celle de la communauté. Parce que dans l’illusion de nos séparations, je ne vous ai jamais senties aussi présentes, vibrantes, vivantes. Et rien ne m’a jamais autant portée.
Alors je nous souhaite de nous souvenir encore que nous sommes ensemble. Et de continuer à découvrir les cadeaux cachés que nous fait la vie.

Vous aimerez peut-être :

Interview

Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez nos inspirations ainsi que les dates de nos prochains évènements directement dans votre boîte mail.

Vous souhaitez des informations sur nos prestations, nos prochains événements, ou vous avez une question sur notre projet ? Contactez-nous pour plus d‘informations :

hello.lesallumettes@gmail.com
2017 © Les Allumettes - Tous droits réservés . Made with by Pan-Pan & Slash Slash