Aujourd'hui, on voudrait vous dire ...

… de changer de perspective et d’appréhender la vie de l’intérieur.

Il y a quelques jours, j’ai accompli quelque chose de fou. J’ai relevé un des plus grands challenges de ma vie. J’ai vécu l’expérience la plus difficile, la plus forte et la plus transcendante de mon existence. J’ai réalisé un rêve.
J’ai fait un saut à l’intérieur de moi-même. Pour apprendre à voir les choses différemment. Pour appréhender la vie de l’intérieur. Pour découvrir, dans chacun de ses détails, un lieu qui était en moi mais que je n’avais pourtant jamais visité.

Alors que je participais à une retraite Vipassana en Inde, pendant 10 jours, j’ai fermé les yeux plus de 20h quotidiennement. Pour découvrir la vie et me (re)découvrir. De l’intérieur.
J’ai visité chacune des parties de mon corps. Goûté à des sensations que je ne connaissais pas mais qui étaient pourtant depuis toujours en moi. Qui faisaient déjà partie de moi. Chaque jour. A chaque instant.
J’ai pris le temps de respirer.
De contempler. Et d’observer.
Juste observer.
L’immobilité. La douleur. La souffrance. La colère. La frustration. L’impatience. La folie. L’extase. Le plaisir. La légèreté.
Le flux de mes pensées. Incessantes.
J’ai pris le temps d’écouter.
D’écouter le silence. D’écouter les sons proches. Les sons lointains.
D’écouter les mouvements. Ma respiration. Mon coeur.
D’écouter ma voix. Consciente. Inconsciente. Intérieure.
D’écouter mon être. Mon être inférieur. Mon être supérieur.
J’ai appris à ressentir.
Ressentir chacun de mes organes. Chacune des parcelles de ma peau. Chacune de mes cellules.
Ressentir le chaud. Ressentir le froid. Ma respiration. Le flux vibratoire de mon corps entier. Qui est là. Qui traverse mon être. A chaque instant.
Pendant 10 jours, j’ai tenu le « noble silence ». Le silence complet. Je n’ai communiqué avec aucun être vivant, avec aucun élément du monde extérieur.
En fait, pendant 10 jours, je suis revenue à moi. Juste à moi.
Et je suis revenue à l’essentiel.
Manger. Boire. Dormir.
Et méditer …
Vipassana signifie « voir les choses telles qu’elles sont ».
En restant immobile 10h par jour, j’ai appris à regarder la douleur différemment, comme si je regardais un élément extérieur à moi-même.
Et en observant. Juste en observant. Sans réagir. J’ai compris que dans la vie, rien n’est permanent. Que tout évolue. Tout change. Tout le temps. Et qu’il n’est plus nécessaire de vouloir influencer le cours des choses.
Ce que je voudrais vous dire aujourd’hui, c’est d’accepter les choses telles qu’elles sont parce que tout va et que tout vient. Et que comme chaque sensation dans le corps qui arrive et qui repart, tout finit toujours par passer et par s’en aller.
Pendant 10 jours, pas à pas, cette technique de méditation m’a invitée à changer mon point de vue pour le placer à l’intérieur. Car nous passons notre vie à regarder et à chercher à l’extérieur. A mettre la responsabilité de notre bonheur ou de notre malheur sur les choses qui se passent en dehors. Quand, en fait, tout est en nous.
Aujourd’hui, on voudrait vous dire qu’en se redécouvrant soi, on découvre que tout part de l’intérieur. Absolument tout. A 100%.
Et qu’il ne nous suffit que de tourner notre regard vers l’intérieur pour atteindre notre paix, notre harmonie et notre pure bonheur.

Vous aimerez peut-être :

Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez nos inspirations ainsi que les dates de nos prochains évènements directement dans votre boîte mail.

Vous souhaitez des informations sur nos prestations, nos prochains événements, ou vous avez une question sur notre projet ? Contactez-nous pour plus d‘informations :

hello.lesallumettes@gmail.com
2017 © Les Allumettes - Tous droits réservés . Made with by Pan-Pan & Slash Slash