Crédit photo © © photo - Toia Montes de Oca

Aujourd'hui, on voudrait vous dire ...

… d’abandonner ce qui n’est plus, pour accueillir ce qui renaît.

Crédit photo © © photo - Toia Montes de Oca

La vie est un cycle. Avec des choses qui arrivent. Et d’autres qui repartent.
Avec une multitude de sensations et d’émotions qui nous traversent et qui nous quittent.
Des personnes qui apparaissent dans notre vie puis qui disparaissent. Des évènements qui vont et qui viennent.
La vie n’est pas l’opposé de la mort. C’est un processus qui intègre la naissance et la mort.
Il n’y a pas de nouveau sans dissolution de l’ancien. On ne peut pas accueillir la vie sans accepter la perte. La fin de quelque chose. Un temps révolu. Une histoire qui s’achève. Ou une partie de nous qui s’évapore.
On ne peut pas renaître de soi sans accepter les ruptures, les mutations, les séparations. Sans avoir le courage de dire au revoir et de laisser derrière soi.

On ne peut pas se laisser porter par la vie et par son flow sans accepter l’évolution et le changement.
Et le changement, lui, passe immanquablement par le détachement. Se détacher de ce à quoi on tenait pour s’ouvrir à ce à quoi on tiendra.
Peut-être qu’aujourd’hui il est temps d’enterrer quelque chose qui s’achève. De lâcher quelque chose qui est terminé mais à quoi vous vous accrochez.
Peut-être qu’il est temps de laisser partir, non pas avec tristesse et regret, mais avec foi et amour pour ce qui n’est pas encore là, mais qui est sur le point d’arriver.
Vous-accrochez vous à une histoire qui en réalité est terminée ? A une personne qui ne fait déjà plus partie de votre vie ? Ou à une relation qui vous fait mal ?
Vous agrippez-vous à une mauvaise habitude ? Ou à quelque chose qui ne vous correspond plus ?
Au fond de vous, votre coeur sait. Mais il est parfois plus rassurant et confortable de rester dans ce que l’on connaît, même si cela nous retient en arrière.
Plutôt que de prendre le risque d’oser et de vivre pleinement sa confiance en la Vie et Sa vérité.

Aujourd’hui, on voudrait vous dire que nous aussi nous avons dû laisser partir. Et que nous sommes encore en train de laisser mourir. Qu’il nous arrive à nous aussi de nous accrocher à l’ancien. A ce qui n’est plus. A ce qui doit être lâché. Et que, nous aussi, dans ces moments-là nous avons peur et nous avons mal.
Mais on voudrait surtout vous dire que lorsque l’on a le courage de reconnaître ce qui est vivant de ce qui mort et de renoncer, alors on se dit oui à soi. On dit oui à la vie. Et on invite son processus à circuler en nous.
Que vous dit votre coeur ? Que vous murmure votre voix intérieure ? Vers quoi tend votre être « supérieur » ? Celui qui aime. Celui qui sait. Celui qui n’a pas peur.

Ce à quoi vous vous accrochez est-il créateur de votre vie ? Contribue-t-il à vous faire atteindre la personne que vous souhaitez devenir ? Est-il porteur de renaissance, d’authenticité, de vérité, d’amour pur ?
Peut-être qu’en fait aujourd’hui, c’est le bon et le juste moment de vous séparer.
Aujourd’hui, on voudrait vous dire de ne pas avoir peur de lâcher, de quitter et d’abandonner. Parce que c’est seulement ainsi que vous accueillerez le mouvement de la vie, que vous accepterez de vous transformer et que vous vous autoriserez, enfin, à vous transcender.
« Offre à la terre ce qui vient de la terre, car en abandonnant ce qui est mort, tu prépares déjà ta renaissance. »

Vous aimerez peut-être :

Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez nos inspirations ainsi que les dates de nos prochains évènements directement dans votre boîte mail.

Vous souhaitez des informations sur nos prestations, nos prochains événements, ou vous avez une question sur notre projet ? Contactez-nous pour plus d‘informations :

hello.lesallumettes@gmail.com
2017 © Les Allumettes - Tous droits réservés . Made with by Pan-Pan & Slash Slash